Skip to main content

Les 3 piliers de l’assurance professionnelle pour les TPE

 

Qu’elles soient obligatoires ou facultatives en fonction de l’activité qu’une TPE opère, les 3 assurances qui assurent le socle de la protection d’une activité sont :

  • L’assurance des locaux : contre les dégâts des eaux, incendie, vol, vandalisme…
  • La responsabilité civile professionnelle : vous protège des dommages que vous pouvez causer au tiers dans l’exercice de votre activité (voisins, clients, collaborateurs). On distingue la RC pro pendant la réalisation de la prestation et celle après réalisation ou livraison.
  • La protection juridique : vous assiste en cas de litiges avec des tiers. Il existe différents degrés de prestations allant du conseil téléphonique à la représentation par un avocat devant un tribunal.

 

L’assurance des locaux

Cette assurance est demandée dès que vous louez un local professionnel, et est essentielle même si vous êtes propriétaire de votre local.

En fonction du niveau de garantie, vous pouvez protéger vos biens dans les locaux, à l’extérieur (avec les assurances en tout lieu) et vous pouvez même avoir une relocalisation de votre activité si vos locaux restent impraticables, pour éviter que votre activité ne s’arrête.

 

La responsabilité civile professionnelle

  • Certains aspects de la responsabilité civile professionnelle sont plus faciles à appréhender que d’autres.
  • Vous cassez un objet chez un client, c’est votre responsabilité civile qui est en jeu.
  • Vous livrez un produit qui provoque un sinistre chez un client, c’est également votre responsabilité civile qui est en jeu.
  • Imaginez que vous vous trompiez dans la livraison d’un produit, et que cela provoque un arrêt de production chez votre client le temps de remplacer la commande, et cela engendre des frais financiers. C’est également votre responsabilité civile qui sera engagée (dommage immatériel).

 

La protection juridique 

Que faire quand un client ou l’administration vous attaque ? Vous avez besoin de conseil et d’aide, c’est la vocation de la protection juridique.

Que vous soyez responsable ou pas n’est pas le sujet. Si vous êtes reconnu coupable, vous devrez les dommages et intérêts, mais c’est l’accompagnement et la prise en charge de certains frais de défenses qui seront inclus dans la protection juridique.

 

Avec ces 3 assurances, vous couvrez la base de votre activité, et vous pourrez compléter votre protection, au gré de votre développement, pour vous concentrer sur votre expansion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils